Revue de presse TMC

24 novembre 2017

Deux podiums féminins, un masculin le week-end dernier pour les Mâconnais
Photo

Ils courent, ils courent les triathlètes ! Rien ne les arrête, surtout pas la grisaille d'un mois de novembre !

Samedi 18 novembre, les festivités commençaient avec le traditionnel Marathon du Beaujolais qui attire toujours autant les foules, puisque plus de 2 000 coureurs étaient au départ, malgré un parcours réputé des plus difficiles. Le triathlète Mâconnais, Bertrand COURAGEOT n'en a pas moins réussi une très belle performance, en bouclant les 42,195km en 2h59', se plaçant ainsi 20ème. Belle performance ! Tant par le chrono réalisé sur ce Marathon exigeant en termes de parcours, que par le classement dans le « top 20 ».


Le dimanche, du côté de Lyon, la ville de Venissieux proposait un 10km sur route, avec un tracé plat propice aux performances chronométriques. Trois triathlètes du TMC étaient au départ, parmi 1300 coureurs. Jean DULAURENT se classera 270ème en 38'02 devant Stéphane BROYER 283ème en 38'21 précédant ainsi son fils Maxence 340ème en 39'36.

Le même jour, une autre délégation de triathlètes avait fait le déplacement à Charolles, pour participer à la première édition de « La Charolaise » qui proposait un Trail, mais deux distances au choix : 9km ou 17km.

Sur le 9 km, Caroline GRAIZELY finit deuxième sur l'épreuve, chez les féminines, en 48'52.

Sur le 17 km c’est Stéphane DUSSABLY qui remporte l'épreuve en 1h03', devant 120 coureurs et Corinne BRITTON remporte, elle aussi, l’épreuve, mais en catégorie féminines, en 1h20'22, se plaçant 16ème au scratch.

Loic DUROUX prendra la 10ème place en 1h10', devant Marcella BERNARD et Vincent BERNARD 70ème en 1h29'19.

Deux abandons sont à déplorer sur le 17km, en effet, Cathy et Eric FERRARI, qui ont l’habitude de courir en couple, durent déclarer forfait à 2 km à peine de l’arrivée, à la suite d’une entorse de la cheville dont Cathy a été victime… La saison a été longue et un peu de repos sera sûrement le bienvenu.


Une fois de plus, nos triathlètes ont fait briller les couleurs du triathlon Mâconnais par leurs performances sportives, tant chez les filles que chez les garçons, la preuve que ce sport, particulièrement complet, n’a pas fini de faire parler de lui. Il y a à peine 10 ans il était presque inconnu du grand public, aujourd’hui c’est devenu une épreuve Olympique, et le pourcentage de féminines licenciées augmente chaque année.

Nos Mâconnais répondront bien sûr présents, le premier week-end de Décembre, pour affronter, le mot n'est pas trop fort, les différentes courses proposées pour la Saintélyon. 44 ou 72km, à effectuer de nuit et sur les chemins, entre Saint Etienne et Lyon ! Cette course, dont la première édition remonte à 1952, a souvent connu le froid et la neige, quand ce n'était pas la pluie ou le brouillard. Qu'en sera t-il cette année ? La réponse le 2 Décembre.

 

Télécharger l'article

 

 

Tous droits réservés, TMC © 2004 - 2018 - Informations légales
trimacon.org